La complexité se construit sur des structures simples.
 

 
Dans l’esthétique japonaise, l’accent est mis sur l’asymétrie plutôt que sur la symétrie et l’espace n’est pas considéré comme un vide à combler mais comme un élément d’équilibre. On retrouve cette idée dans une œuvre musicale où les silences font aussi partie de la musique. Partant de ce principe, mon travail de plasticien est une recherche d’harmonie avec des jeux de matières (bois, métal, ardoise, papier) et une juste répartition de différentes intensités de noirs, de bruns, de blancs.
 
Inspiré des jardins japonais ou du Bauhaus, mes tableaux et mes gravures sont le résultat d’une réflexion approfondie et d’une réalisation exigeante. Leurs formats identiques forment un ensemble cohérent.
Mes livres sculptures, toutes des pièces uniques, sont le prolongement en volume de ma peinture.

 
Marc Vernier